Présentation

La ville souhaite dynamiser la vie démocratique locale et encourager la participation des habitants pour améliorer l'efficacité de l'action communale. Il s’agit de mieux prendre en compte les propositions de la population et développer plus de transparence par un dialogue continu.

La participation citoyenne à Saint-Julien

Le comité de quartier et de hameau

Créé en 2014, le comité de quartier et de hameau est un lieu d’expression de l’expertise d’usage des citoyens qui en sont membres.

Il est force de proposition pour l’amélioration de la vie du quartier ou du hameau. Il peut être consulté sur certains projets de la commune et organise des événements sur le quartier ou dans le hameau pour créer du lien entre les habitants. Il agit pour l’intérêt général.

Il est composé de :

  • 8 habitants du quartier ou du hameau dont 4 minimum sont tirés au sort à partir des listes électorales (collège des citoyens tirés au sort), les autres membres sont des habitants du quartier ou du hameau tiré au sort à partir d’une liste de volontaires ayant posés leur candidature (collège des volontaires).
  • 3 conseillers municipaux (2 élus de la majorité et 1 élu de la minorité).

Le fonctionnement du comité de quartier et de hameau est régi par une charte adopté par le Conseil Municipal.

Le Conseil Citoyen 

La signature du Contrat de ville en 2015 en faveur du quartier prioritaire de la ville de Saint-Julien-en-Genevois (route de Thairy et Saint-Georges) a eu pour conséquence la création (en lien avec l’Etat) d’un Conseil citoyen.

Cette nouvelle instance de démocratie participative, tout comme un comité de quartier a pour objectif essentiel d’associer les habitants en sollicitant leur expertise d’usage. Le débat public est ainsi enrichi pour développer des projets visant à simplifier ou à améliorer la vie quotidienne des quartiers prioritaires (cadre de vie, le vivre ensemble…).

Il est précisé dans le cadre de référence national, que le Conseil citoyen peut se substituer au comité de quartier, afin de ne pas superposer les instances de participation sur un même quartier.

Néanmoins, le fonctionnement diffère dans le sens où les élus municipaux ne peuvent pas être membres d’un conseil citoyen.

Concernant Saint-Julien, la médiatrice sociale, dont le rôle principal est de développer du lien et une dynamique de quartier, est chargée de l’animation, du suivi et du relais des activités du Conseil citoyen. Celui-ci se réunit en moyenne 1 fois tous les 2 mois et il est composé d’un collège d’habitants et d’un collège d’acteurs locaux.

Les actions menées par le Conseil citoyen relèvent de 3 grandes thématiques choisies par les membres eux-mêmes :

  1. Les infrastructures de sports et les aires de jeux ;
  2. La gestion des déchets ;
  3. La jeunesse dans le quartier.

Les dernières actions menées ont concerné la sécurisation des voies de passage à l’intérieur du quartier et de l’aire de jeux des plus jeunes.

Les difficultés liées au vivre-ensemble sont discutées avec des propositions collectives de résolution.

Le Conseil citoyen et les actions de participation menées dans le quartier ont permis de faire émerger des projets de la part des jeunes habitants (projet de création d’un city-stade  à proximité du quartier).

Le Conseil citoyen impulse une dynamique de quartier où se rencontrent les bénévoles, les professionnels et les habitants. Ensemble des temps forts sont organisés comme le fête de quartier au printemps.