Les métiers de l'enfance

En savoir plus sur les professionnels qui encadrent vos enfants sur le temps périscolaires et extra scolaires : ATSEM, animateurs...

Dans le magazine municipal St-Julien info du printemps 2021 la Commune a consacré une page aux métiers d'ATSEM et d'animateurs, retrouvez ici cet article.

A l’école il y a les enseignants, mais aussi les ATSEM et les animateurs périscolaires qui jouent un rôle prépondérant auprès des enfants : ils les accompagnent dans leurs apprentissages et adoucissent l’impact de la Covid.

Hélène Perrin est Directrice de l’accueil périscolaire maternel à l’École Nelson Mandela. Elle est responsable de la structure d’accueil des enfants et travaille avec une équipe de cinq animatrices. "Nous avons 3 temps forts d’accompagnement des enfants : dès 7 h 30 et jusqu’à 8 h 30, puis de 11 h 05 jusqu’à la fin de la pause méridienne à 13 h 35, et enfin de 15 h 30 à 18 h 15. Le reste du temps est consacré à la préparation des animations et à la gestion administrative". L’enjeu est de créer le contexte favorable pour la socialisation, la prise d’autonomie des enfants, qu’ils puissent évoluer dans un cadre serein et sachent où trouver de l’aide si besoin.

« C’est un métier de vigilance qui réclame de la compréhension et de l’empathie. Il est important de reconnaître les besoins des enfants pour y apporter une réponse efficace », précise Hélène Perrin. Avec la crise sanitaire les interactions entre enfants se compliquent, mais l’équipe maintient une dynamique.

De leur côté, les ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles) interviennent pendant le temps scolaire : elles aident les maîtresses avec toujours le même axe cohérent : la quête de l’autonomie. Amandine Paillié, qui intervient dans l’ensemble des groupes scolaires de St-Julien, raconte : "Le matin à 7 h 30 nous nous coordonnons avec la maîtresse et toute la journée nous accompagnons les enfants pour les apprentissages aussi bien de l’autonomie que scolaires, mais aussi pour la propreté, l’habillage, les repas… Chaque moment est  l’occasion d’une découverte ou d’un  apprentissage  !"  Les ATSEM restent avec les enfants jusqu’à 16 h 30. Pendant les temps périscolaires, elles sont aussi animatrices : jeux dans la cour pour se défouler ou animations pendant le repas sont fréquents. "A partir de 15 h 30 nous soutenons l’équipe d’animation avec du théâtre, du bricolage, des jeux collectifs ou de motricité", poursuit Amandine Paillié. Avec la crise sanitaire les enfants ne comprennent pas toujours pourquoi ils ne peuvent plus jouer avec tous les copains. "Mais nous faisons notre métier, nous comptons pour eux et ça reste gratifiant de les voir grandir, évoluer".

Comment accompagner l’enfant dans la gestion de ses émotions ?

Tout au long de l’année, les animateurs bénéficient de temps de formation pour élargir leur champ de compétences. Face aux difficultés comportementales de certains enfants, exacerbées par les contraintes de la crise sanitaire de la COVID, les équipes des sites périscolaires et extrascolaires ont bénéficié d’une formation pour accompagner l’enfant dans la gestion de ses émotions.

Les animateurs ont formulé la demande pour disposer d’outils et de méthodes efficaces nécessaires à la gestion des conflits et des troubles de comportement de certains enfants. Après avoir recensé les besoins de chaque site périscolaire, 40 agents ont pu se former en avril avec Marion Besserer « Coach en approche empathique de l’enfant ».

Des objectifs et des méthodes pour mieux gérer les conflits et les émotions des plus jeunes

Comment accompagner l’enfant dans sa gestion des émotions ? Comment agir face à une situation où l’enfant, le groupe, montent en violence ? Quelles méthodes pour une réponse efficace et rapide sur le terrain ?

La formation a permis à chacun d’avoir des réponses à ces objectifs grâce à un programme abordant les bases du développement du cerveau de l’enfant pour mieux le comprendre, la posture pour cultiver la bienveillance et les outils à utiliser pour anticiper et éviter les conflits.

Ce que les animateurs ont appris

Beaucoup de notions ont été intégrées dont :

  • L’accompagnement bienveillant
  • Les moyens pour communiquer avec un enfant renfermé
  • La gestion des enfants qui ne veulent pas manger
  • Le désamorçage des montées d’insécurité intérieure qui mènent à la violence
  • Les principes pour éviter la diffusion de la violence dans un groupe
  • L’accompagnement de l’enfant porteur de handicap et le travail autour de l’acceptation par les autres de la différence
  • La préparation de l’enfant pour qu’il rejoigne son groupe le plus calmement possible.

Le retour général des agents est très positif avec le sentiment d’avoir reçu une réelle plus - value pour mieux comprendre les enfants avec des troubles du comportement et pour bien gérer les situations conflictuelles.

Pour préparer la rentrée, 70 agents, animateurs, ATSEM, agents de restauration, responsables de site se sont retrouvés en séminaire les 30, 31 août et le 1er septembre ; autour de temps de rencontre, de formation et d’informations pour lancer l’année scolaire 2021-2022. 

Le programme de travail très dense a permis d’aborder plusieurs sujets pour mieux accompagner les enfants tout au long de l’année : 

  • Savoir comment réagir dans des situations en tension
  • Identifier et se repérer parmi les intervenants directs et indirects du Service Education Animation
  • Intégrer les attendus et exprimer ses attentes dans les interrelations.
  • Connaitre ses collègues du Service Education Animation. 
  • Donner du sens aux actions, à l'organisation et aux projets d'animation
  • S’approprier les malles de jeux de société tournantes pour les ateliers permanents.
  • Faire connaissance avec les équipes enseignantes et échanger sur les projets et le fonctionnement des espaces partagés.

Les 68 agents du Service ont découvert par équipe de 8 constituées au hasard les 5 ateliers interactifs et participatifs pour apprendre à se connaitre, connaitre les autres services internes et externes, s’approprier le Projet Educatif de Territoire, se préparer à toute éventualité du quotidien et poser les bases de la future Charte du vivre ensemble. 

Le lendemain les animateurs permanents étaient à la Ludothèque pour découvrir les 4 malles de jeux de société de l’association LEMANDRAGORE à disposition de tous les enfants participant aux accueils périscolaires – espaces de liberté et le mercredi. 

Et enfin, le mercredi un temps commun de connaissance, d’échanges autour des projets et de fonctionnement des espaces partagés était organisé dans chaque école entre les équipes d’enseignants et les équipes d’animateurs. 

Ce temps devenu un rituel de début d’année permet de créer une dynamique commune et de renforcer la cohérence éducative entre les temps scolaires et périscolaires.

Les accueils éducatifs organisés par la Commune sur les temps péri et extra-scolaires répondent à des normes d’encadrement et de qualification exigées par la règlementation des Accueils collectifs de mineurs contrôlée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

A St Julien, 60 agents encadrent les enfants accueillis au restaurant scolaire, aux accueils périscolaires. Une vingtaine d’animateurs occasionnels vient compléter les équipes pour l’encadrement du Centre de loisirs des vacances.

34 sont titulaires d’un des diplômes ou d’un titre permettant d’encadrer les enfants de 3 à 17 ans en ACM (Accueils Collectifs de Mineurs).

17 sont en cours de formation pour terminer leur BAFA, en apprentissage CEPJEPS ou BPJEPS ou dans leur année de stage d’adjoint d’animation de la FPT.

9 sont actuellement sans formation puisque nouvellement recrutés ou sur des contrats de vacations.

Les diplômes des responsables des sites d’Accueil de loisirs Périscolaires

Les responsables de site ALP (Accueils de Loisirs Périscolaire) sont titulaires d’un diplôme professionnel ou d’un titre permettant la direction d’un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) de plus de 80 mineurs pendant plus de 80 jours. A PSM et PDF, ils sont secondés par des adjointes titulaires au minimum du BAFD.

Chacun pilote des projets transversaux en lien avec le Projet Educatif de Territoire : Citoyenneté et Conseil Municipal des Enfants (CME), Accueils des enfants en situation de handicap et troubles du comportement, Evènements fédérateurs (Carnaval, Fête des enfants et Rallye Découverte), Nouvelles Activités Périscolaires (NAP), Eco-citoyenneté, Accompagnement à la scolarité… Ils assurent également à tour de rôle la direction du centre de loisirs durant les vacances scolaires.

Des normes d’encadrement précises

La Commune a signé depuis 2015 un Projet Educatif de Territoire avec l’Etat et la CAF qui permet d’alléger les taux d’encadrement à 1 encadrant pour 18 enfants de plus de 6 ans et 1 encadrant pour 14 enfants de moins de 6 ans. 

Néanmoins, la Commune a fait le choix de rester au plus près des normes d’encadrement des accueils de loisirs périscolaires de 1 encadrant pour 14 enfants de plus de 6 ans et 1 encadrant pour 10 enfants de moins de 6 ans.

Durant les vacances scolaires, le taux d’encadrement est abaissé à 1 pour 12 enfants de 6 ans et plus et de 1 pour 8 enfants de moins de 6 ans.

En plus de ces formations qualifiantes obligatoires, les encadrants du SEA participent tous les ans à au moins deux formations métier ainsi qu’à des formations internes ou avec les agents des communes voisines permettant d’approfondir leurs connaissances et d’acquérir de nouvelles compétences au service du Projet Educatif de Territoire et des enfants.

Connaître les diplômes de la filière animation