Rentrée scolaire 2020-2021 : mesures sanitaires

Suite à la publication le jeudi 27 août 2020 du protocole sanitaire du Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, la Commune a préparé la rentrée scolaire pour assurer la protection de tous dans les écoles à St-Julien.

Retrouvez sur cette page toutes les informations sur le protocole mis en place à Saint-Julien.

Afin de protéger les élèves et les personnels, dans le contexte Covid-19, cette rentrée se fait dans le respect des règles sanitaires. Ces règles permettent d'accueillir tous les élèves. L’enseignement est obligatoire, tous les élèves doivent donc venir à l’école suivant les consignes transmises par les établissements scolaires.

Il est demandé aux parents d'élèves de ne pas mettre leurs enfants à l’école en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’enfant ou dans la famille, ou encore s’ils ont été identifiés par l’Agence Régionale de Santé comme cas contact. 
Si un cas de COVID-19 était avéré dans un établissement, la Commune pourrait être dans l’obligation de fermer une classe, la restauration, les accueils éducatifs voire l’intégralité du groupe scolaire pour un minimum de 14 jours. Dans ce cas, la Commune serait dans l’impossibilité d’assurer un accueil d’urgence.

 

Ces mesures, dont la plupart sont prescrites par l’État, ont été validées collégialement par le Groupe COVID de la Commune de St-Julien. Ce groupe, composé d’agents et d’élus dont deux médecins, se réunit chaque semaine pour apprécier la situation sanitaire et adapter les mesures en conséquence. 

Les grands principes du protocole pour la rentrée 2020 sont :

  • Respect des gestes barrières
  • Port du masque pour les adultes et pour les élèves de 11 ans et plus
  • Hygiène des mains
  • Nettoyage, désinfection et aération des locaux régulièrement

Pour veiller encore plus à la sécurité sanitaire des élèves, la Commune a décidé que l’accès aux établissements scolaires ne serait pas autorisé aux accompagnants et aux parents. De la même manière, la Commune veillera à limiter le brassage des élèves, les regroupements et croisements importants durant les accueils éducatifs.

Elle s’organise pour ne pas mélanger les enfants d’écoles différentes afin de limiter les risques de propagation.

La recrudescence rapide du virus sur la Haute-Savoie cet été a entraîné la Commune à rendre obligatoire le port du masque en centre-ville depuis le 7 août en cohérence avec les consignes préfectorales. A partir de la rentrée du 1er septembre, l’arrêté d’obligation du port du masque est étendu aux parvis des établissements scolaires et ce pour une période d’un mois. 

Les masques sont fournis au personnel enseignant par l’Education Nationale. La Commune quant à elle met à disposition un stock de masques pour les ATSEM et les animateurs. Des masques sont également mis à disposition des établissements par la Commune pour pallier oublis et besoins ponctuels. La médiatrice sociale du quartier politique de la ville, le CCAS et l’épicerie sociale se tiennent à la disposition de leurs bénéficiaires en cas de difficultés à se procurer des masques. 

 

  • Le port du masque pour les élèves de moins de 11 ans n’est pas obligatoire sauf en cas de pathologies liées à un projet d'accueil individualisé -PAI (pathologie chronique -asthme, par exemple-, allergies, intolérance alimentaire).
  • Le port du masque pour les élèves de 11 ans et plus est obligatoire. Les masques sont fournis par les familles. 
  • Sur le temps scolaire : 

Les mesures pour permettre l’application des gestes barrières et des règles de distanciation préconisés par le Ministère conformément au protocole sanitaire ont été mis en place école par école. Des kits avec gel, savon et essuie main jetable sont disponibles pour les enseignants et personnels d’encadrement. Le nettoyage complet des locaux a été réalisé avant la rentrée. Un nettoyage et une désinfection sont effectués au quotidien.

 

  • Sur le temps périscolaire :

L’accueil de loisirs périscolaire s’organise autour d’un programme d'activités adapté au respect des gestes barrières. En cas d’activité sportive, les animateurs veilleront aux distanciations entre les enfants (2 m).

 

L’utilisation des jeux, bancs et espaces extérieurs est autorisée. Ces matériels sont désinfectés quotidiennement.

 

  • Au restaurant scolaire : 

Les enfants seront invités à se laver les mains avant et après chaque repas. 
Pour les maternelles, les classes seront regroupées sur les mêmes tables pour éviter les brassages au maximum. Le service sera fait à table. Les tables seront séparées d’1 mètre et les animateurs déjeuneront de manière décalée dans le respect strict des règles de distanciation.
Pour les élémentaires, les buffets en self participatif sont adaptés aux gestes barrières. 
 
Pour les transports scolaires, un principe de distanciation entre les classes est mis en place. Le port du masque pour les enfants de 11 ans et + et pour les adultes est obligatoire. La désinfection des véhicules est assurée par le transporteur.

En date du 3/9/2020, consignes du Ministère de Education Nationale

 

Si un personnel ou un élève est « cas confirmé », la conduite à tenir est la suivante :

  • Les responsables légaux s’il s’agit d’un élève ou le personnel avisent sans délai le directeur d’école ou le chef d’établissement du résultat positif du test ou de la décision médicale confirmant l’atteinte par la Covid-19 et, le cas échéant, de la date d’apparition des symptômes ;
  • L’élève ou le personnel « cas confirmé », placé en isolement, ne doit pas se rendre à l’école avant le délai défini par son médecin (10 jours après le test, durée pouvant être prolongée en cas de persistance des symptômes) ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement informe immédiatement l’IA-DASEN qui prend contact avec l’agence régionale de santé (ARS) ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement, en lien avec le personnel médical de l’éducation nationale, élabore la liste des personnes, élèves ou personnels, susceptibles d’être contacts à risque au sein de l’école ou de l’établissement scolaire ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement, par mesure de précaution, met en place des mesures d’éviction de ces personnes en attendant la confirmation des cas contacts à risque par l’ARS ;
  • L’élève ou le personnel que l’ARS ne considère pas « contact à risque » rejoint son école ou l’établissement scolaire ;

L’ARS est responsable du recensement, de l’information et du suivi des personnes contact à risque et arrête la stratégie de dépistage adaptée.

Pour consulter :

  • le protocole sanitaire de rentrée scolaire complet
  • une FAQ qui répond aux principales questions de la communauté éducative : Que se passe-t-il si une personne accueillie présente des symptômes dans l’école et l’établissement ? 
    • Les responsables légaux ou les personnels sont-ils informés s’il y a un ou des « cas
    • confirmés » au sein de leur école ou établissement scolaire ?