Extinction de l'éclairage public

L’extinction totale ou partielle de l’éclairage public répond à différents objectifs
 
  • la préservation de l’environnement et la favorisation de la biodiversité
  • l'amélioration de la qualité du sommeil des habitants grâce à une meilleure production de mélatonine 
  • une meilleure observation du ciel nocturne 
  • et une meilleure gestion de la dépense publique.
  
 
Différentes phases de test planifiées 
 
L’extinction de l’éclairage public sur le territoire est testée depuis le 21 avril.
 
L’extinction sera totale quelques heures uniquement : de 1h30 à 4h30 du matin en centre-ville et de 1h à 5h pour les quartiers résidentiels.
 
Une seconde phase se déroule actuellement jusqu'en septembre. Un bilan sera tiré et la décision définitive mise en place avant la fin de l’année. 
 
Une rencontre débat pour faire un premier bilan
 
Une con férence débat a été organisée dans le cadre des Semaines du Développement Durable sur le sujet le mardi 3 mai à 20h à l'Arande, autour d'une conférence avec Nicolas Bessolaz de l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne, ainsi qu'un représentant de la Gendarmerie de St-Julien. Ces prises de parole ont été suivies d'un débat avec les élus autour de l'extinction de l'éclairage public à St-Julien.
 
Une seconde rencontre se tiendra début octobre avant la mise en place définitive de cette mesure.
 
 
Le sentiment d'insécurité
 
Les villes d'une taille similaire à St-Julien ayant déjà mis en place l’extinction de l’éclairage public ne constatent pas de progression du nombre de délits et des incivilités, au contraire ces phénomènes regressent. 

 
Une rénovation de l'équipement municipal d'éclairage public en parrallèle
 
La réflexion autour de l’extinction se fait en parallèle d’un programme de rénovation de l’éclairage public : adaptation aux nouvelles normes, amélioration de la qualité,
réduction des coûts notamment.
L’installation des nouveaux lampadaires s’étalera sur plusieurs années et démarrera au premier semestre 2016 rue du Mail.

Lien utile www.anpcen.fr