Un outil au service du commerce : le FISAC

Le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) a pour vocation de répondre aux menaces pesant sur l’existence des entreprises commerciales, artisanales et de services de proximité dans des zones rurales ou des zones urbaines fragilisées par l’évolution démographique ou par une situation économique particulièrement difficile.

Les enjeux du FISAC pour le territoire saint-juliennois

Le potentiel de développement de la ville : 
- Facilité des accès (voies de communication)
- Situation géographique (pôle secondaire de l’agglomération du Grand Genève)
- Une zone de chalandise d’environ 30 000 ménages disposant pour une bonne partie de revenus supérieurs à la moyenne départementale et nationale
- Un fort dynamisme  démographique et économique
- Une économie centrée sur les services (4 emplois sur 5 relèvent du secteur tertiaire)
- Le pôle administratif et de services du canton
- Des projets moteurs pour le développement du territoire
- Tissu associatif important dont la création d’une association de commerçants dans le centre-ville

Les enjeux pour le territoire

Le commerce est un facteur de dynamisme et d’attractivité pour les territoires. Il est un atout majeur pour la vitalité et l’animation des centres villes. L’activité commerciale doit donc être intégrée dans les projets d’aménagement territoriaux.
De nouvelles pratiques de consommation se développent avec l’expansion du e-commerce. Les distributeurs se positionnent de plus en plus entre deux extrêmes : le prix et la différenciation. Dans ce contexte, la sauvegarde des commerces de proximité avec une réappropriation des centres villes est un véritable enjeu de territoire. Il faut donner envie à la population (et à la clientèle de passage) de consommer davantage à Saint-Julien. En parallèle, il est important de faciliter l’implantation de nouvelles entreprises sur le territoire saint-juliennois.
Pour cela, la mise en place d’un projet en faveur du commerce et de l’artisanat de proximité sur le territoire du Genevois est essentielle.  

En 2013, la commune a déposé une demande de subvention FISAC auprès de l'Etat. Cette subvention a été octroyée en septembre 2015 par la DIRRECTE pour des actions ciblées et définies au préalable, portant entre autres sur :
- L'animation du centre-ville
- La création d'outils de promotion collective
- Le financement d'études préalables pour le commerce
- Le foncier commercial
- Etc.

La commune et ses partenaires ont 3 ans pour mettre en place ces actions, en respectant l'objectif premier de valorisation du commerce local.