Lutte contre pénurie de médecins

Comme beaucoup de communes en France, Saint-Julien-en-Genevois souffre d’une pénurie de médecins généralistes, suite au départ fin 2016 de 3 médecins d’un même cabinet puis au départ en retraite non remplacé d’un 4ème médecin. 

La Ville a alerté les autorités compétentes (vœu voté en conseil municipal en 2016) pour que celles-ci assument leurs responsabilités. Elle a depuis été classée en zone d’intervention prioritaire par l’Agence Régionale de Santé, ce qui donne droit à des aides à l’installation.

Parallèlement, bien que la santé ne soit pas une responsabilité communale, la Commune s’est engagée pour faire face à cette pénurie. 
 
Elle a ainsi, par exemple, favorisé la vaccination anti-grippale, en promouvant la vaccination dans les pharmacies et auprès des infirmiers, ainsi qu’auprès du personnel communal, pour limiter l’épidémie et réduire les consultations chez le médecin. De même, elle a communiqué sur la responsabilité des patients pour atténuer la charge pesant sur les médecins (annuler un rendez-vous si on ne peut s’y rendre, ne demander un certificat médical que tous les 3 ans pour faire du sport…).

La Commune favorise par ailleurs l’installation de nouveaux médecins. C’est ainsi qu’elle :
  • A mis en place une aide financière à l’installation de tout médecin généraliste à St Julien en prenant en charge, sous conditions, le logement dudit médecin pendant 3 mois et avec un plafond de 1000€/mois.
  • A fait appel à un cabinet de recrutement, « chasseur de têtes », pour rechercher un ou plusieurs médecins qui viendraient s’installer en libéral dans la Commune. 
  • Soutient les professionnels de santé qui souhaitent faire émerger un projet de Maison de Santé Pluridisciplinaire
  • Un cabinet spécialisé a ainsi mené en 2018 un travail avec les professionnels de santé de la Commune afin de dresser un état des lieux du territoire et des préconisations sur l’organisation à venir en matière d’offre de soins primaires. Ce cabinet a notamment étudié avec les professionnels l’opportunité de mettre en place des regroupements ou des modalité d’exercice pluriprofessionnel coordonné. A ce stade, plusieurs professionnels sont intéressés par une telle démarche de travail en équipe pluridisciplinaire, mais il manque des médecins généralistes intéressés. Le groupe de professionnels continue toutefois ses échanges et la commune maintient sa proposition d’accompagnement par un cabinet spécialisé pour l’aider à s’organiser, monter son projet de santé et travailler sur son organisation future, dès lors que suffisamment de médecins généralistes seront engagés dans la démarche. 
  • Encourage les médecins à devenir maîtres de stage.
  • Incite l’hôpital à ce que plus d’internes viennent sur le site de Saint-Julien-en-Genevois.

L’ensemble de ces démarches a permis de favoriser l’installation de deux médecins, qui ont décidé d’installer leur activité sur Saint-Julien-en-Genevois dans les prochains mois :
  • Un médecin français, qui a contacté la commune et, après plusieurs échanges, a prévu de s’installer à Saint-Julien-en-Genevois début 2019. 
  • Un médecin italien, identifié par le chasseur de tête. Il a transmis son dossier à l’ordre des médecins pour obtenir l’autorisation d’exercer en France et espère pouvoir commencer son activité au cours du 1er semestre 2019.

Avec l’arrivée de ces deux nouveaux médecins, qui ont l’intention de travailler à temps plein, la situation s’améliorera grandement pour la commune. Toutefois, compte tenu de l’ampleur du manque actuel de médecins, et du départ en retraite prochain d’au moins un autre médecin généraliste, la Commune poursuit ses efforts pour favoriser l’installation de nouveaux médecins généralistes. 

En savoir plus Accepter

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur