Petite histoire des noms de nos rues

Les noms des places et rues de St-Julien font partie de notre patrimoine et nous rappellent la richesse d’un passé qui a façonné notre ville et notre société locale. Regards aux côtés de Claude Mégevand à qui l’on doit ce retour aux sources.

Rue de l’Annexion
Av de la GareAprès une longue série de tractations, au Traité de Turin en 1860, le roi de Sardaigne et du Piémont, Victor Emmanuel II cède la Savoie et le Comté de Nice à la France sous réserve d’un plébiscite de leur population. 130 633 citoyens se prononceront en faveur de l’Annexion de la Savoie et 265 contre.

Place des Automates
Notre ville a été desservie par le tramway de Genève du 9 juin 1889 au 1er avril 1938.
Celui-ci arrivait à l’emplacement actuel de l’Écureuil et s’arrêtait à 5 ou 6 m de l’Hôtel du Cheval Blanc (actuellement la Diligence). Une autre branche partait du carrefour Route de Genève rue Berthollet et filait place du Crêt puis avenue de la Gare. Un grand hangar situé à l’emplacement actuel de la place abritait quelques voitures du tram et des automates entreposés par des forains. On démolit le hangar en 1958 et l’on créa la Place des Automates.

Le passage de la Creusette

A l’angle de la Grand rue face à l’avenue de Ternier, le passage de la Creusette livre un joli point de vue avec son patrimoine bâti, le long de ses escaliers pentus. Cette ancienne ruelle de St-Julien s’appelait autrefois « La Croisette ».

Rue de la Fontaine des Frères
Au milieu de la rue, existait autrefois une source dédiée aux Frères de l’École fondée en 1838. Ils y avaient installé une fontaine puis un lavoir que les lavandières utilisèrent jusqu’en 1966, date à laquelle il fût démoli.

Rue Claude Berthollet
Centre villeNé en 1748 à Talloires et mort en 1822, ce chimiste de renom découvrit l’eau de javel. Il fut l’un des fondateurs de l’école Polytechnique et de l’Académie des Sciences.

Rue des Burgondes
Il s’agit d’un des peuples barbares selon les Romains qui avec les Francs, les Wisigoths et les Vandales ont envahi la Gaule au Vème siècle. Les Burgondes occupèrent principalement notre région et la Bourgogne.  En 1976, on découvrit à la ZAC du Puy-St-Martin les ruines d’une basilique funéraire et un sarcophage en pierre.

Rue Fernand David
Né à Annemasse en 1869 et mort à St-Julien en 1936, Fernand David est l’un des bienfaiteurs de notre Commune. Député, puis sénateur, il fut 8 fois ministre. Parmi ses nombreuses actions, nous lui devons d’avoir pu bénéficier des subventions nécessaires à la reconstruction de l’hôpital brûlé en 1929.

Place de la Libération
Le 16 août 1944, St-Julien fût la première ville de Haute-Savoie libérée de l’occupation allemande par ses résistants, sous le commandement du Capitaine Ruche.

Rue de l’Observatoire
Il existait depuis 1920 une station météorologique comprenant l’habitation du responsable et une tour de 32 m de haut.
Le poste fut supprimé en 1934 et la tour rasée à la fin du conflit 39/45.